Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
André LETZEL
3 février 2022
Gestion de conflit

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Gestion de conflit

Quelques pistes pour assouplir les réactions lors d’un désaccord.

Les divergences d’opinion et les discussions peuvent peser sur une relation, donner lieu à une distance mutuelle et à une insatisfaction croissante. Ceci est valable dans les relations professionnelles, dans l’église et encore plus au sein de la famille et du couple.

Les réactions peuvent être fortes lors d’un désaccord. Et ceci peut avoir différentes raisons. Il se peut qu’on ne se sent pas pris au sérieux voire mis en question. Le sujet du désaccord se personnifie et devient un ennemi qui veut nous détruire. C’est tout au moins ce qu’on croit. C’est pourquoi dans beaucoup de situations nos réactions peuvent être fortes.

La Bible est riche dans ses enseignements et les désaccords existaient déjà. L’apôtre Paul invite les chrétiens d’être : “pacifiques et bienveillants, et qu'ils fassent continuellement preuve de douceur envers tous les autres.”

Quelques aides pour resoudre un conflit:

Un litige ne va pas s’envenimer si l’on essaie de se comprendre l’un l’autre et de répondre aux besoins de son interlocuteur.

Règles de la communication

Messages à la première personne :

La personne qui communique ses pensées, ses sentiments et ses souhaits et parle alors d’elle-même peut s’ouvrir sans devenir agressive.

Ecoute réceptive :

Ceci est un signe d’attention et d’estime vis-à-vis de l’autre. En cas d’indications confuses, nous pouvons poser des questions de compréhension, toujours à la première personne : »Je ».

Récapitulatif :

Lorsque, à son avis, l’autre a tout dit, nous résumons tout ce qui a été dit et le restituons avec nos propres mots. Ceci peut aider à éviter des malentendus.

Quatre étapes utiles

1. Tournez-vous vers l’autre

Au lieu de vous défendre, essayez de comprendre l’opinion et les points de vue de l’autre.

Questions possibles :

„A ton avis, que devrions-nous faire ?“,

„De quoi as-tu besoin de ma part ?“,

„Comment en arrives-tu à penser que je ne t’écoute pas ?“,

"Que pouvons-nous faire dans cette affaire ?

2. Reconnaissez les besoins derrière les souhaits

L’effort fait pour comprendre les besoins proprement dits se cachant derrière les souhaits, montre à l’autre notre profond intérêt personnel et notre désir de compréhension.

Questions possibles :

„Pourquoi cela est-il si important pour toi ?“,

„Pourquoi veux-tu tellement cela ?“.

3. Prenez au sérieux les propositions de solution de l’autre

Notre vision de la solution peut ne pas convenir à l’autre. Il est décisif de ne pas en rester là avec le problème. Ceci peut rapidement provoquer des sentiments négatifs et générer le désespoir. Attention : nous ne nous disputons plus l’un avec l’autre, mais nous abordons ensemble le point litigieux.

Questions possibles :

„Que proposes-tu ?“,

„Quelle serait ta solution ?“,

„Que pouvons-nous faire pour que tu puisses voir (tes besoins) satisfaits et moi …. (les miens) ?“

4. Travaillez sur la relation, tout comme sur le problème

Il se peut qu’au premier abord la proposition de solution de l’autre ne paraisse pas judicieuse. Dans tous les cas, l’autre appréciera si nous y réfléchissons. Une bonne relation exige avant tout une compréhension mutuelle et une acceptation, mais pas toujours un consensus intégral.

Questions possibles :

„Que proposes-tu que nous devrions faire maintenant ?“,

„Ce que j’apprécie dans ta solution, c’est que …….“,

„Mes réserves sont …. ?“

A l’aide d’exemples de situation concrets, répétez l’un avec l’autre la proposition de recherche de solution précitée. Ce faisant, tenez-vous-en aussi bien aux règles de communication qu’aux quatre étapes. Si toutes ces aides ne sont pour vous pas faisable nous vous proposons un exercice pratique en cas de différent avec votre conjoint. Asseyez-vous dos-à dos. Chacun dispose de 5 minutes pour parler, sans que l’autre l’interrompe. On peut répéter l’exercice plusieurs fois de suite et échanger ensuite les ressentis.

Et comme la paix et la douceur sont des traits de caractère voulu par Dieu, nous pouvons compter sur son aide !