Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
André LETZEL
8 février 2022
L’argent et le don au début du couple

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

L’argent et le don au début du couple

Le sujet peut vite devenir conflictuel entre amis, en famille et surtout en couple. Chacun a sa relation avec l’argent. Peu importe la somme sur le compte en banque.

Quand on se fréquente, ce sujet n’est que rarement abordé de front. L’argent sert à se montrer souvent généreux à ce stade de la relation. Il est alors au service de la séduction et devient inconsciemment un signe de pouvoir au service d’injonctions socioculturelles, parfois encore lié au genre.

Oui, les regards ont beaucoup évolué ces dernières décennies, mais après plus de 20 ans d’accompagnement de jeunes couples, je me rends compte que certaines valeurs persistent.

Ce qui peut provoquer une tension, surtout quand les moyens à disposition ne sont pas à la hauteur de ce que l’on voudrait montrer de soi.

Quand on aime on ne compte pas. La générosité mise en avant par les altruistes n’est-elle pas un marché dont profite aussi bien le donateur que celui qui reçoit ?

Car le don crée automatiquement une dette. Qui, en rentrant d’une soirée chez des amis, n’a pas déjà réfléchi au moment où il pourrait inviter ceux-ci à son tour chez soi.

Donner, de l’argent, de l’amour, du temps etc. créé une dette. Elle rend l’autre d’une certaine manière redevable.

Notre condition humaine, l’histoire et le parcours de chacun fait que cela créé des besoins tout à fait légitimes de reconnaissance, d’importance aux yeux d’un autre, bref pouvoir exister, être important et compter pour quelqu’un.

L’argent, le temps, un don et tout ce que l’on peut donner sert souvent comme monnaie d’échange.

C’est sur les manques éprouvés tout au long du parcours que va se construire la relation du couple et l’argent sera au cœur de ce marché.

Pouvoir économiser, mettre de côté peut être rassurant sur plusieurs niveaux et peut vite devenir là aussi un signe phallique. « Moi, j’ai les moyens. » Que se passe-t-il pour ceux et celles qui n’y arrivent pas ? L’estime de soi risque d’être fortement impacté.

Pouvoir dépenser, se faire plaisir serait l’opposé de l’attitude précédente. Mais cela reste « un pouvoir ». Le rapport au plaisir est étroitement lié à l’argent. Ainsi ce « pouvoir » sert aussi d’assurance de soi, là où elle a pu être mis à mal durant une période avant la rencontre amoureuse.

Qu’il ait beaucoup de place ou pas dans votre relation, l’argent et ses corollaires, le pouvoir et la dette, en font parties. Il est utile de pouvoir se poser, face à face, entre les deux partenaires pour réfléchir à son rapport à l’argent et des attentes parfois à peines cachées qui y sont lié.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Couple argent pouvoir don